Hebdo 39 Lons-le-Saunier


Cascades du Hérisson : le site partiellement fermé suite à un éboulement

  • Le site des cascades du Hérisson est le site naturel le plus visité de Franche-Comté.
  • Le site des cascades du Hérisson est le site naturel le plus visité de Franche-Comté.
Avec plus de 400 000 visiteurs par an, le site des Cascades du Hérisson est le site naturel le plus visité de Franche-Comté. Pour des raisons de sécurité, il sera partiellement fermé au public jusqu'à nouvel ordre.

Samedi 23 décembre, un éboulement est intervenu sur le site des cascades du Hérisson, en amont de la plate-forme du Grand saut, sur le sentier qui mène au belvédère du même nom. Cette coulée de matériaux rocheux a entrainé des arbres et une trentaine de mètre de garde-corps sur son passage, ainsi qu'une partie du sentier, rendant extrêmement risqué l'accès.
Des mesures ont été prises avec les maires des communes concernées (Bonlieu, Ménétrux-en-Joux et le Frasnois), et avec la Communauté de communes du Pays des lacs, afin de fermer le site partiellement au public.
Les dégâts sont importants et ne permettront pas une réouverture dans de brefs délais, d’autant plus qu’il faudra au préalable s’assurer, par des études et expertises, de l’étendue du risque persistant à cet endroit avant toute intervention.

"Il est difficile de prévoir ce type d'incident"


Les élus de la Communauté de communes sont conscients depuis plusieurs années, des risques d'éboulement. Ils ont d'ailleurs réalisé une étude du site afin de déterminer les zones dangereuses, et d'importants travaux de sécurisation ont déjà été exécutés en 2013 (files anti-éboulis).
L'éboulement actuel est intervenu sur une zone non protégée.
"Il est difficile de prévoir ce type d'incident. En général, ceci intervient au printemps en période de dégel. Là nous pensons que les alternances gel et dégel ont modifié le processus", détaille Franck Pacoud, directeur général des services à la communauté de communes.
Pour l'heure, seules sont accessibles et jusqu'à nouvel ordre, la cascade de l'Eventail par le bas (parking Maison des cascades), et le saut Girard par le haut (parking Ilay).
Au vu des risques encourus, élus et techniciens comptent sur le civisme et le respect par chacun des limites imposées.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

Champignons : des razzias toujours aussi vénéneuses ?

Quand nos lactaires font des heureux… "Au départ, il n'y avait que 20 à 50 cueilleurs, aujourd'hui on en est à 400 ou 600 sur 25.000 ha".
Publié le 15/10/2018



Bloc-notes

USO

Publié le 05/10/2018

USO

Publié le 05/10/2018


Les journaux partenaires

© 2013-2018 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales