Hebdo 39 Lons-le-Saunier


Ils font le meilleur pain de la région

  • Les bourguignons (au centre) iront en finale de la coupe de France de boulangerie.
  • Les bourguignons (au centre) iront en finale de la coupe de France de boulangerie.
Trois franc-comtois se sont inclinés, mais ont gagné en notoriété et en expérience.

Brioche comtoise à la saucisse de Morteau et à la cancoillotte relevée de Chardonnay ou brioche pavot-curry aux légumes cuisinés relevés à la moutarde ? Franc-comtois ou bourguignons ? Dans la catégorie « restauration Boulangère » comme dans celles des pains, des viennoiseries ou du buffet artistique, le jury a couronné 3 bourguignons, finalistes pour la région de la 14e coupe de France de boulangerie.

Les francs-comtois, issus du Doubs et de Haute-Saône n’ont pas démérité le 3 septembre au centre de formation des apprentis (CFA) de Gevingey, mais les bourguignons leur ont damé le pion grâce à leur expérience en compétition.

Pas facile en effet de respecter le cahier des charges, par exemple « une marge d’erreur de 3 grammes, même sur un pain au chocolat de 60 grammes » a confié un candidat, ou encore de remettre au frais les produits périssables durant toute la confection par mesure d’hygiène alimentaire. Les francs-comtois qui « comptent se représenter dans deux ans » se sont fait connaitre grâce à ce concours, « un véritable tremplin » pour leur carrière déjà bien engagée. Quant aux lauréats, ils participeront à la grande finale qui aura lieu 26 au 28 janvier à Eurexpo-Lyon, avant –qui sait- la coupe d’Europe ? Pour Stéphane Bourgeois, président de la fédération des artisans boulangers pâtissiers de la région, ce concours permet de « promouvoir la qualité de nos artisans ». Il en a profité pour rappeler que seul le titre « boulanger-pâtissier » sur une enseigne garantit un pain pétri et cuit sur place.

 

 

 

 

 


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

Le Jura, terre de contestation

Contre le coût de la pompe, le coup de la panne... A l'heure où les initiatives "citoyennes" peinent à rassembler quelques dizaines de personnes, Fabrice Schlegel, initiateur du groupe facebook "de l'essence de la contestation" est parvenu, vendredi dernier à Dole, à réunir plus de 700 soutiens à son indignation. Explication d'une exaspération croissante, véritable phénomène de société qui semble se répandre comme une traînée de poudre dans notre région rurale, et bien au delà.
Publié le 12/11/2018



Bloc-notes

CONCERT NOVEMBRE 2018

Publié le 25/10/2018


Les journaux partenaires

© 2013-2018 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales