Hebdo 39 Lons-le-Saunier


La chasse aux subventions est ouverte…et payante

  • 180 maires prêts à partir à la pêche aux subventions, un sport ardu mais rentable.
  • 180 maires prêts à partir à la pêche aux subventions, un sport ardu mais rentable.
16 millions de subventions ont été attribués aux collectivités locales : le jeu en vaut la chandelle, particulièrement après la suppression des fameuses « réserves parlementaires ».

16 millions de subventions ont été attribuées aux communes, ou communautés de communes du Jura en 2018 : un chiffre assez exceptionnel (+17% par rapport à 2017) réalisé entre autres grâce à une DETR (Dotation d'équipement des territoires ruraux) en hausse.

Cette dotation relativement souple permettant de financer nombres de projets locaux a d’ailleurs été multipliée par 2,3 en 7 ans a expliqué Gaëlle Arbey (directrice du bureau de l’appui territorial de la préfecture du Jura), à 180 maires rassemblés le 19 septembre à la salle des fêtes de Montmorot, sous l’égide de l’association des maires du jura (AMJ). Des élus particulièrement nombreux, venus à la pêche aux informations pour permettre à leur commune de décrocher le « coup de pouce » financier permettant de boucler le budget de leurs projets 2019. Face à la suppression de la fameuse « réserve parlementaire », qui permettait ici où là de renflouer l’isolation d’une salle des fêtes, la rénovation d’une école ou l’éclairage d’un stade, les élus n’ont désormais d’autre choix que de se tourner vers les trois subventions versées par l’état : outre la DETR (12.736.353 € attribués en 2018), la DSIL (dotation de soutien à l'investissement local, 2.436.386 € attribués en 2018) et le FNADT (Fonds national d'aménagement et de développement du territoire, 1.961.399 € attribués en 2018) complètent le dispositif.

Le Jura s’est d’ailleurs taillé la part du lion du FNADT en 2018 a rappelé Gaëlle Arbey, mobilisant 65% de l’enveloppe prévue pour toute la région Bourgogne Franche-Comté !

Petits et grands égaux

 

Un « exploit » du à une bonne anticipation des services préfectoraux (Direction de la coordination des politiques publiques et de l'appui territorial) et des élus concernés.

Pour 2019, le Jura espère –sans garantie aucune- faire aussi bien sur le FNADT, mais la DETR pourrait connaitre aussi une nouvelle hausse. Les services de la préfecture ont assuré défendre « autant les petit dossiers que les grands », leur éligibilité se basant sur des critères légaux et en aucune façon politiques.

Pour preuve, presque tous les dossiers (350) déposés en 2018 en préfecture ont été acceptés. Un chiffre qui prouve que le jeu en vaut la chandelle, et que même les petites communes (22% de l’enveloppe globale) peuvent et doivent tenter leur chance comme les y incite Jean-Louis Maitre, 1er vice-président de l’AMJ.

Grâce aux 16 millions de subventions débloqués en 2018, les collectivités locales ont entrepris 85 millions € de travaux en 2018 grâce à d’autres subventions ou un autofinancement : un « effet levier » de 1 à 5 permettant par exemple de créer un complexe aquatique et sportif, d’aménager un cœur de ville ou de villages, de construire une maison de santé ou un groupe scolaire, de mettre en accessibilité une église ou un bâtiment public, etc...

 

 


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

Le Jura, terre de contestation

Contre le coût de la pompe, le coup de la panne... A l'heure où les initiatives "citoyennes" peinent à rassembler quelques dizaines de personnes, Fabrice Schlegel, initiateur du groupe facebook "de l'essence de la contestation" est parvenu, vendredi dernier à Dole, à réunir plus de 700 soutiens à son indignation. Explication d'une exaspération croissante, véritable phénomène de société qui semble se répandre comme une traînée de poudre dans notre région rurale, et bien au delà.
Publié le 12/11/2018



Bloc-notes

CONCERT NOVEMBRE 2018

Publié le 25/10/2018


Les journaux partenaires

© 2013-2018 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales