Hebdo 39 Lons-le-Saunier


Les élus divisés sur le rattachement de Baume à Ecla

  •  Baume offre un cadre idyllique avec l’abbaye et le site des grottes. (Crédit photo : © Nicolas Logerot).
  • Baume offre un cadre idyllique avec l’abbaye et le site des grottes. (Crédit photo : © Nicolas Logerot).
C’est le dossier gênant de ce début d’année. Constatant que les 31 communes, appelées à se prononcer sur cette intégration, votaient, pour les premières, plutôt défavorablement, le président d’Ecla a rédigé un communiqué de presse. Patrick Elvezi évoque notamment les arguments erronés avancés.

Le sujet avait déjà fait débat au conseil communautaire d’Ecla le 20 décembre dernier. 41 conseillers communautaires s’étaient prononcés favorablement pour l’intégration de Baume-les-Messieurs, actuellement membre de la communauté de communes Bresse Haute Seille (qui s’oppose au départ de la commune), à la communauté d’agglomération Ecla. Huit avaient voté contre et neuf s’étaient abstenus.

La procédure réglementaire prévoit désormais que chaque commune membre d’Ecla se prononce sur la question. Pour que Baume adhère à Ecla, les deux tiers des communes, soit 22, doivent voter favorablement. Montmorot a présenté la délibération la première à son conseil municipal du 17 janvier. 21 conseillers municipaux ont voté contre et deux pour.
Pierre Grosset a indiqué « que ce n’est pas aux communes de déshabiller quelque chose qui est en train de se construire ». Il s’est demandé quelle aurait été la réaction de Lons-le-Saunier si la demande avait émané d’une commune sans attrait touristique et a conclu : « Si Montmorot se fâche un jour, la commune pourrait demander son rattachement à Bresse Revermont ».


Baume le veut

A Villeneuve-sous-Pymont, à Pannessières…, les élus ont également dit non au rattachement. A Perrigny (13 voix pour, 5 abstentions), la mairesse, Christiane Maugain, a mis en avant qu’elle ne se voyait pas « voter contre un vote émis par la commune demanderesse ». Car le maire de Baume-les-Messieurs, Pascal Cardinal, l’a martelé : son conseil municipal s’est prononcé pour rejoindre Ecla à deux reprises et à l’unanimité. A Chille…, les élus ont dit oui.

A la suite des différents arguments, le président d’Ecla, Patrick Elvezi, a souhaité apporter des éléments aux débats à venir dans les communes.
« Je trouve particulièrement désagréable la diffusion de fausses informations concernant la propension d’Ecla à cueillir « la pépite » Baume-les-Messieurs et modifier ainsi une organisation territoriale qui n’avait jamais reçu l’agrément de la commune de Baume, et peut-être d’autres, souligne-t-il. Il en est de même de la fausse information selon laquelle Baume demanderait à Ecla d’investir des sommes considérables pour aménager l’abbaye et le site des grottes ! »

 


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

Champignons : des razzias toujours aussi vénéneuses ?

Quand nos lactaires font des heureux… "Au départ, il n'y avait que 20 à 50 cueilleurs, aujourd'hui on en est à 400 ou 600 sur 25.000 ha".
Publié le 15/10/2018



Bloc-notes

USO

Publié le 05/10/2018

USO

Publié le 05/10/2018


Les journaux partenaires

© 2013-2018 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales