Hebdo 39 Lons-le-Saunier


Rentrée : des évolutions et des travaux

  • Les écoliers de Cize bénéficient désormais de classes toute neuves à Ney.
  • Les écoliers de Cize bénéficient désormais de classes toute neuves à Ney.
A chaque rentrée son lot de changements (rythmes scolaires, effectifs, travaux) : revue des troupes à travers la communauté de communes.

Champagnole : 4 jours et des effectifs revus à la hausse


La grande nouveauté concerne le retour de la semaine à quatre jours : un retour assez largement désiré tant du côté des parents, que des enseignants. Seule une école souhaitait rester à 4,5 jours, mais s’est harmonisée. « Les horaires sont ainsi uniformisés » précise Pascal Grenier, adjoint aux affaires scolaires : 8h30 à11h30 et 13h30 à 16h30 les lundis, mardis, jeudis et vendredis ; tandis que l’accueil périscolaire est assuré de 6h45 à 18h15. Pour satisfaire malgré tout les partisans de la semaine de 4,5 jours, les TAP (temps d’activités périscolaires) du mercredi seront axés cette année sur « l’apprentissage », décliné à travers des sports, des activités culturelles ou plus ludiques, et assuré par Champa loisirs. Alors que certains effectifs semblaient « critiques » courant août, les inscriptions ont plu à Jules Ferry (et dans une moindre mesure à Hubert Reeves et à Valentenouze) : une bonne surprise pour Pascal Grenier.

École élémentaire Jules Ferry

 

5 classes pour 150 élèves. Des classes chargées donc, heureusement soulagées par le dispositif national « 1 maitre de plus que de classes », et dirigées par Bertrand Chatel.

École élémentaire Hubert Reeves

 

9 classes pour 210 élèves (dont une classe ULIS). Suite à des fissures apparues dans les sols, le déménagement dans la nouvelle école (au stade Léo Lagrange) est reporté de plusieurs mois. Clément Pernot, président de la communauté de communes Champagnole Nozeroy Jura (CCCNJ) a refusé de réceptionner les travaux « en total accord avec le maire de Champagnole. J’attends des solutions techniques de l’architecte » précise-t-il. L’investissement très conséquent  (près de 3 millions  €) permettra d’y regrouper pas moins de 10 classes (dont ULIS et RASED).

Maternelle du boulevard

 

5 classes pour 120 élèves  (avec accueil des moins de 3 ans). Une nouvelle enseignante Christiane Morel  remplace  Sylvie Graindorge. La directrice Lydie Canaguier (retraitée) a cédé son poste à Nathalie Brand.

École maternelle de Valentenouze:

3 classes pour 70 élèves, dirigées par Véronique Le Postec. Suite aux problèmes constatés sur les huisseries qui ferment mal, « des devis sont en cours pour les changer » explique Rémi Hugon, vice-président de CCCNJ en charge des affaires scolaires.

 

 

Les autres écoles de la communauté de communes

 

« La moitié environ des groupes demeurent à 4,5 jours par semaine, tandis que l’autre  moitié a basculé 4 jours par semaine » explique Rémi Hugon. Un arbitrage parfois difficile à trancher, l’intérêt de l’enfant étant perçu différemment. L’érosion des effectifs semble selon lui marquer le pas, mais « Loulle a perdu une classe ». A contrario, sur le plateau de Nozeroy, des communes comme Mignovillard ou Censeau tirent leur épingle du jeu. La CCCNJ continue à investir pour le bien-être de ses écoliers et pour l’éducation de ses futurs citoyens : l’opération majeure de la rentrée 2018 concerne le groupe scolaire de Cize, qui accueille désormais les écoliers de Ney grâce à la création de deux nouvelles classes (cours élémentaire et cours moyen) et d’une salle polyvalente. « 1,3 million  € TTC ont été investis dans cette opération » selon Clément Pernot.

Le maintien d’écoles en milieu rural

 

950.000 € HT sont aussi prévus pour le groupe scolaire de Sirod : une partie de l’existant sera transformé en annexe (salle polyvalente, cantine) tandis que 3 salles de classe neuves sortiront de terre en 2019 le long de la cour. Un projet non cautionné par l’éducation nationale (qui priorise des groupes plus importants), mais cher au président Pernot, pour qui l’éducation en milieu rural doit perdurer (eu égard aux temps de trajet à parcourir sur les routes hivernales entre autres). Autre gros projet à venir sur Censeau, avec la « construction de quatre salles face à la salle des fêtes » détaille Rémi Hugon : « l’appel d’offres sera lancé début 2019, les travaux pourraient aboutir à la rentrée scolaire 2020 ». Après ce chantier, le parc scolaire devrait être cohérent et de très bonne qualité : de quoi assurer de longues et studieuses études aux écoliers du secteur.

 

 


D’autres chantiers…

L’école de la Baroche a bénéficié cet été d’un « coup de jeune » dans les salles de classe, la salle d’activité et le bureau de direction (rénovation plafonds/ sols), avec également le changement d’une partie des menuiseries pour environ 55 000 € HT. A Andelot, un drain a été posé pour évacuer l’humidité résiduelle d’un couloir menant à une salle de classe (tandis que des menuiseries restent encore à changer). A Mignovillard, la liaison entre 2 salles de classe a été couverte pour permettre aux enfants d’y circuler plus confortablement en hiver.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

Jura : plus de 8.000 chasseurs pour l'ouverture

La fédération de chasse a réglé 400.000 € aux agriculteurs pour compenser les dommages causés par le grand gibier On s'attend à une nouvelle année record en terme de prolifération du gibier. Principalement à cause du réchauffement climatique et de la forte hausse des cultures de maïs…
Publié le 17/09/2018



Bloc-notes

ESM BASKET

Publié le 05/07/2018

VIDE-GRENIER

Publié le 05/07/2018

RANDOS DES 4 CHATEAUX

Publié le 05/07/2018


Les journaux partenaires

© 2013-2018 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales