Hebdo 39 Lons-le-Saunier


Vadans : pour la première fois un Biou bio

  • Les enfants sont toujours de la fête.
  • Les enfants sont toujours de la fête.
  • Le cortège traverse les rues du village.
  • Le Biou rassemble toujours beaucoup de monde.

Les Vadantiers fêtaient Saint-Maurice leur saint patron dimanche 23 septembre à l’occasion du traditionnel Biou. Le cortège emmené par les Jamois de Tourmont, suivis des garde-fruits et des porteurs de la grappe, des petits écoliers costumés portant hottes et paniers garnis de raisins, démarrait du haut du village pour rejoindre l’église où la grappe, après sa bénédiction par le père Crut, était hissée dans le chœur.

Après l’office religieux Henri Dorbon, maire de la commune, ouvrait la cérémonie républicaine, prononçant son discours avec sa verve habituelle  : « La fête du Biou attire toujours autant de monde. Cette attractivité est le marqueur d’une commune dynamique et accueillante ».

Félicitant de leur choix les nouveaux habitants qui depuis quelques années s’installent à Vadans, « nous avons encore devant nous de nombreux chantiers qui contribueront au développement et à la prospérité de notre commune, ajoutait Henri Dorbon ; et à ce sujet, nous souhaitons vivement que les fossoyeurs de projets de la communauté de communes, peu compétents dans leurs œuvres, retrouvent rapidement la raison ».

Toujours avec son franc parler, l’élu rappelait que venir à cette fête « c’est regarder un instant derrière nous, apprécier notre histoire, savourer notre culture, admirer notre patrimoine. Face à la réforme permanente, qui nous fait craindre l’avenir, nous aimons nous accrocher à notre grappe. Pour échapper à l’entourloupe politique et médiatique, nous sommes venus vivre un moment de vérité, de sérénité et de simplicité ».

Avant de clore la cérémonie et tandis que les enfants entonnaient La Marseillaise, une gerbe était déposée au pied du monument aux morts. Tous les participants étaient ensuite invités à partager en toute convivialité le vin d’honneur.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

Champignons : des razzias toujours aussi vénéneuses ?

Quand nos lactaires font des heureux… "Au départ, il n'y avait que 20 à 50 cueilleurs, aujourd'hui on en est à 400 ou 600 sur 25.000 ha".
Publié le 15/10/2018



Bloc-notes

USO

Publié le 05/10/2018

USO

Publié le 05/10/2018


Les journaux partenaires

© 2013-2018 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales