Hebdo 39 Lons-le-Saunier

Vendanges 2017 : « On s’attend à une récolte de qualité »

  • Des intervenants qui tentent de rassurer les vignerons jurassiens
  • Des intervenants qui tentent de rassurer les vignerons jurassiens
  • Une assemblée attentive
Mardi dernier s’est tenue la journée de pré-vendanges 2017. L’occasion pour la Société de Viticulture du Jura d’annoncer un volume des vendanges historiquement bas en 2017 suite à l’épisode de gel en avril dernier.

Bien que le gel ait fait de nombreux dégâts en avril dernier, la Société de Viticulture du Jura et les viticulteurs présents sur place se veulent rassurants quant à la qualité des vins à venir cette année.
Bien évidemment tous sont inquiets du volume des vendanges qui s’annoncent extrêmement faible suite aux épisodes de gel. Néanmoins, tous promettent de travailler d’arrache-pied pour proposer des vins de qualité.
Pour la saison 2017, l’évolution de la vigne a commencé fort et vite, bien avant la moyenne. Tout était donc parti sur les chapeaux de roue si la période de gel la plus intense depuis 1991 n’avait pas pointer le bout de son nez, 2017 aurait été une très belle année. Seules 6% des parcelles jurassiennes n’ont pas été touchées par le gel, alors que 38,6% des vignes ont été touchées à plus de 70%. Les zones les plus touchées sont le Sud du Revermont, Poligny, Grozon et Pupillin. Sur le plan des maladies, les vignes du département ont plutôt été épargnées. Une bonne chose après les dégâts déjà subis.

Vers des vins rouges très rouges

On nous l’a annoncé cette année, la moyenne de degrés alcooliques est exceptionnellement haute.
« C’est une année particulière que nous pouvons comparer avec les années 2009 et 2015 » explique le responsable viticole de la Chambre d’Agriculture du Jura. Le millésime 2017 propose différentes caractéristiques :  un bon état sanitaire, une homogénéité dans les maturités, une hétérogénéité du rendement, un niveau assez faible sauf en blanc, une acidité élevée due à une forte teneur en acide tanique, un poids des baies dans la moyenne basse, un potentiel couleur élevé à ce jour, une teneur en potassium basse et des premiers résultats en cuivre corrects.
Cette année, les rouges du Jura auront une belle robe rouge selon les estimations annoncées, ce qui n'est pas pour déplaire aux amateurs des vins jurassiens.
Sur le plan de la production, toutes les appellations ont reçu un avis favorable. Jean-Marie Sermier, député a tenu à féliciter les viticulteurs jurassiens pour leur travail et leur mise en valeur du territoire.

Un manque à gagner certain...

« Je m’attends à une demi récolte » avoue non sans peine Daniel Cousin, le responsable viticole de la Chambre d’Agriculture du Jura avant d’ajouter « Ca serait déjà bien si on sort 45 000 hectolitres ».
Ce dernier annonce certes une récolte moindre mais annonce des vins fabuleux même s’il concède qu’il y aura du travail à les élever en cave. Pour ce cru 2017, avec le manque de raisins et sa forte teneur en alcool, il n’y aura pas ou peu de crémants du Jura. Pour ce qui est des vendanges, certains ont déjà commencer la semaine passée, suivis par des collègues cette semaine malgré les fortes chaleurs, qui tombent sur le département. D'autres préfèrent s'y mettre la semaine prochaine. Avec ces petites récoltes, les vignerons se laissent la possibilité de faire des vins tranquilles.
"Ce seront quand même de belles vendanges même s’il y en aura peu. Nous le savons depuis le 22 avril dernier nous avons eu le temps de nous y préparer" conclut Daniel Cousin du SVJ. Un état d'esprit à l'image du département fier et robuste.

« Nous allons quand même faire les vendanges »

Bien que certains viticulteurs ne sachent pas quel va être le rendu de leur vendange, tous semblent vouloir faire les vendanges, quitte à produire moins et à être moins nombreux.
« Je ne veux pas avoir de regrets sur ce qu’il reste » avoue Michel Mazier du Domaine des Ronces, touché à 88% par le gel. Toujours dans une volonté de mettre en valeur le Jura et ses vignes, ce dernier préfère travailler à effectif réduit, en effet seul 8 personnes l’aideront aux vendanges pour 16 d’ordinaire.
« Normalement nous faisons 300 hectolitres, je pense que nous en ferons 60 mais avec plus de 30 ans de vécu, j’avais prévu un peu de stock » développe-t-il.
Le plus difficile sera d’ici 1 an et demi pour tous les viticulteurs touchés par le gel.
« Je ne suis pas assuré, je crée ma propre assurance par des stocks » avoue cet amoureux de son métier. Pour ce vigneron en GAEC avec son fils, son vignoble va sortir un peu de Pinot et une cuvée de blanc. Ce dernier assure par ailleurs que certes le rendu sera plus faible que les années passées mais sera de très bonne qualité. « Nous allons proposer quelque chose de vraiment pas mal » conclut-il avec toujours un espoir de voir une belle année l’an prochain.

Danielle Brulebois en appelle au ministre de l'Agriculture sur la situation économique des viticulteurs du Jura

La vice-présidente de l’Assemblée nationale, députée du Jura, présente lors de la journée a apporté tout son soutien aux vignerons Jurassiens. Elle leur a d’ailleurs rapporté qu’elle avait adressé un courrier au Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Stéphane Travert.
« Je me rends compte du travail à mener » a-t-elle dit avant d’ajouter  :
« Je suis attachée au Jura et je vais tout faire pour que vous soyez entendus ».
Dans cette missive elle alerte le ministre sur la situation difficile des vignerons jurassiens et souhaiterait connaître les mesures compensatoires envisagées pour venir en aide à une profession dont les exploitations sont en péril.







Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

175 bénévoles à la rencontre des Jurassiens les plus nécessiteux

« Il n’y a pas forcément plus de pauvres, mais ceux qui le sont, le sont encore plus » Coup de projecteur sur l'activité du Secours Catholique. Hélas, toujours en progression.
Publié le 20/11/2017

Le TPM faisait Le Fest’acle

Publié le 21/11/2017

Citroën C3 Aircross : nouveau rôle pour une nouvelle vie

Adieu au C3 Picasso, monospace familial qui a tant donné de sa personne sur les autoroutes des vacances ! Bienvenue au C3 Aircross qui adopte le style des SUV tout en imposant sa griffe originale ! Un nouveau venu qui redistribue les cartes entre Peugeot et Citroën.
Publié le 10/11/2017

Bloc-notes

SOIRÉE CÉLIBATAIRE

Publié le 29/09/2017

SALON DE FIL EN AIGUILLE

Publié le 06/10/2017

USO

Publié le 22/09/2017


Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales